Le PS soutient l’initiative pour un congé paternité

Dès aujourd’hui, les signatures en faveur de l’initiative populaire pour un congé paternité de 20 jours peuvent être récoltées. Le PS soutient l’initiative, comme l’a expliqué la conseillère nationale (VD) Rebecca Ruiz :  » les jeunes familles souhaitent pouvoir se répartir équitablement la prise en charge et l’accompagnement d’un nouveau membre de la famille. Au final, c’est l’égalité au quotidien. Etant donné que la majorité de droite du parlement a bloqué toute avancée, même minimale en la matière, la population aura la possibilité de corriger le retard pris en matière de congé paternité ». Continuer

L’humain, et non le profit, au centre de la politique de la santé

Le PS60+ a débattu aujourd’hui des politiques de santé, lors de sa Conférence des membres annuelle. Le vieillissement de la population demande de nouvelles solutions, en particulier en matière et d’organisation et de financement des soins. En parallèle, le PS60+ rappelle les dangers d’une médecine à deux vitesses et exige un accès à toutes et tous aux prestations médicales nécessaires, indépendamment de la situation économique ou de la santé de tout un chacun. Continuer

Croissance du chômage : la BNS et le Conseil fédéral doivent réagir

Pour le Groupe socialiste, l’augmentation des chiffres du chômage est un signal d’alarme. La Banque nationale (BNS) et les conseillers fédéraux en place doivent passer à l’action, avant que d’autres places de travail ne soient perdues. La BNS doit lutter contre la surévaluation du franc. En parallèle, un soutien direct doit être mis sur pied pour les entreprises concernées, comme la fin des exercices d’austérité irraisonnés. Si les investissements et les salaires baissent, les derniers moteurs de croissance pour la conjoncture nationale risquent de caler. Continuer

Ne pas encourager la fraude fiscale : NON à l’initiative Matter et à son contre-projet

Le banquier et conseiller national UDC Thomas Matter, avec l’appui de politicien-ne-s en vue du PLR et du PDC, a lancé une initiative populaire ne visant qu’un seul objectif : la fraude fiscale. Elle sape la morale fiscale et pénalise les citoyennes et citoyens honnêtes et colporte à l’étranger l’image d’un pays déroulant le tapis rouge à la fraude fiscale. C’est notamment pour ces raisons que le Conseil fédéral a également rejeté cette initiative. Le contre-projet est à peine moins impertinent, atténuant tout au plus quelques formulations éhontées. Il est d’autant plus incompréhensible que la majorité bourgeoise de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) ait approuvé ce contre-projet. Continuer

Pour une politique migratoire à l’échelle de l’Europe

Concernant la très actuelle question de la migration, les égoïsmes nationaux mènent à une impasse. Seule une solution européenne commune est acceptable et satisfaisante pour les personnes fuyant la guerre et la violence. C’est pour cette raison que le PS soutien l’engagement de sa conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en faveur d’une coopération et d’une coordination accrues au sein de l’Europe. Le PS Suisse organise donc, en partenariat avec le Parti socialiste européen, une conférence internationale sur la politique migratoire, ce samedi à Berne. Continuer

Il faudra compter avec le PS : stratégie jusqu’aux élections 2019

La Présidence du PS Suisse annonce, pour les trois prochaines années, jusqu’aux élections de 2019, une politique d’opposition active. Le PS va avoir plus régulièrement recours aux référendums afin de barrer la route à une droite déraisonnable et excessive. La politique clientéliste de la droite, qui ne profite qu’à un petit groupe de personnes puissantes et fortunées, n’est plus à même d’obtenir la majorité aux urnes. Continuer

La droite torpille même une petite réforme pour davantage de protection des locataires

Comme si elle avait encore besoin de prouver qu’elle était éloignée des citoyennes et citoyens, la majorité de droite a rejeté aujourd’hui à la commission juridique du Conseil national (CJ-N) la formule obligatoire de protection. Avec cette petite réforme, lors d’un changement de locataire, l’ancien loyer devait être obligatoirement rendu public. Selon Rebecca Ruiz (VD)  » Il s’agit simplement d’un peu plus de transparence. Lorsque l’on loue nouvellement un appartement, on devrait pouvoir savoir ce que les locataires précédents payaient, afin d’éviter de se faire avoir. Mais même une telle réforme, qui ne demande pourtant pas grand-chose, va trop loin pour la droite. » Continuer

Le dictat des caisses a encore frappé… aux dépens des assuré-e-s

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) a aujourd’hui décidé de supprimer les compétences des cantons et de la Confédération en matière de tarifs des prestations comprises dans l’assurance obligatoire des soins. Les différences de tarifs devraient à l’avenir être décidées par des tribunaux arbitraires mis en place par les caisses-maladies et leurs partenaires. Les patient-e-s et assuré-e-s n’auront plus rien à dire et une augmentation des coûts de plusieurs milliards devra être assumée par toutes les personnes assurées. Continuer

Couper le courant à une centrale nucléaire ancestrale et déficiente

Etant donné que les preuves de sécurité, réclamées de longue date, ne peuvent être amenées, Axpo a prolongé l’arrêt de la centrale nucléaire de Beznau jusqu’à la fin de l’année. Sachant que cette décision n’entraînerait aucune perte, le PS exige que la plus vieille centrale nucléaire au monde soit sortie définitivement du réseau. La sécurité de la population, tout comme la rationalité économique, exigent une sortie rapide du nucléaire. En ce sens, le PS soutient l’initiative  » sortir du nucléaire », qui sera soumise cet automne au verdict populaire. Continuer

Soutien important de la population pour une politique d’asile constructive

Les premiers sondages en vue des votations du 5 juin prochain indiquent que l’initiative  » pro service public » pourrait obtenir une courte majorité. Le PS rejette clairement cette initiative, qui représente une attaque frontale contre les CFF, la Poste et Swisscom. L’important soutien à la révision de l’asile est a contrario très réjouissant. Il s’agit d’un signal fort en faveur d’une politique d’asile constructive et orientée solutions et non problèmes. Continuer