RIE III ? Un festival déraisonné de déductions fiscales

La majorité de droite du Conseil national a massivement surchargé la réforme de l’imposition des entreprises III. Pour la seule Confédération, la RIE III coûterait annuellement 1,22 milliard de francs, voire 1,45 milliard avec la suppression du droit de timbre. Personne ne peut aujourd’hui évaluer les pertes pour les cantons, villes et communes, les estimations se chiffrant entre 500 millions et plusieurs milliards. Une chose est a contrario certaine, la facture des cadeaux fiscaux aux actionnaires et aux entreprises sera adressée aux contribuables. Toutes les mesures de contre-financement ont été rejetées. Si le Conseil des Etats ne corrige pas le tir pour revenir dans le domaine du raisonnable, le PS lancera un référendum. Continuer

Freinons la désindustrialisation ! Le PS exige une stratégie pour la place industrielle suisse

Le Conseil national débat aujourd’hui sur la situation économique. Désindustrialisation, augmentation du chômage, croissance économique faible : l’avenir de la place industrielle suisse est bien incertain. Pour le PS, il est temps que les partis du centre-droit et le Conseil fédéral retirent leurs œillères idéologiques. La Suisse a besoin d’un  » agenda industrie 4.0 » pour maintenir les emplois et la création de valeur. Durant ces dernières années, la politique a développé une stratégie pour la place financière. Une stratégie similaire est désormais indispensable pour la place industrielle. Continuer

Plan de législature : exercice alibi, objectifs et contenus sans ambition

Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a décidé aujourd’hui de renvoyer le programme de législature 2015 – 2019 au Conseil fédéral. Le programme de législature tel que présenté se contente de lister les messages de lois dont les objectifs, sur le fond, restent aussi peu clairs que sérieux. Le PS attend du gouvernement une analyse fondée sur les défis et risques auxquels devra faire face la Suisse et non un exercice alibi dénué de toute ambition. Continuer

Les procédures accélérées dans le domaine de l’asile sont justes et équitables

La phase pilote menée dans le centre fédéral de Zurich le démontre : les procédures accélérées dans le domaine de l’asile sont profitables à toutes les parties. Les requérant-e-s d’asile sont ainsi informés rapidement sur les possibilités ou non qu’ils ont de rester en Suisse. En cas de réponse positive, les mesures d’intégration peuvent ainsi débuter. Le taux de recours ayant fortement baissé, cela démontre que les procédures incluant les représentant-e-s juridiques gratuits sont non seulement plus rapides, mais surtout menées de manière plus correcte et plus équitable. Ce rapport favorable est une confirmation que la réforme du domaine de l’asile proposée par Simonetta Sommaruga et votée le 5 juin prochain, va dans la bonne direction. Continuer

Sortie du nucléaire : évitons un Fukushima financier

Cinq ans après Fukushima, les centrales nucléaires suisses sont au bord de la catastrophe financière. Les exploitants de centrales, dont le groupe partiellement privatisé Alpiq, en appellent aux pouvoirs publics. Ce que le PS craignait risque bien d’arriver : ce sont les contribuables qui vont passer à la caisse. Pour le PS, il est hors de question qu’une société de sauvegarde reprenne les centrales. Par contre, le PS est prêt à discuter sur une société de liquidation avec participation de l’Etat afin d’organiser une sortie rapide du nucléaire. Continuer

Le Groupe socialiste pour le renvoi de la RIE III

Le Groupe socialiste a décidé aujourd’hui de proposer le renvoi de la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III). Au vu de la situation financière actuelle, un trou annuel de près de 1,5 milliard de francs dans les caisses de la Confédération serait totalement irresponsable. La Commission de l’économie doit travailler sur un nouveau projet, dont les coûts à charge de la Confédération ne dépasseraient pas les 500 millions de francs. Continuer

Immigration de masse : une solution ne peut être dégagée qu’en collaboration avec l’UE

Le PS rejette une clause de sauvegarde unilatérale pour appliquer l’initiative contre l’immigration de masse (IIM). Pour Roger Nordmann, président du Groupe socialiste,  » une telle violation remet en jeu l’entier des accords bilatéraux et, partant, le bien-être de la Suisse. L’Europe est notre partenaire, pas un opposant, raison pour laquelle il n’y a d’autre possibilité que de trouver une solution consensuelle ». Le PS reste sur sa position : les défis de l’immigration peuvent être relevés grâce à des réformes de politique intérieure. Continuer

Le PS exige un débat sur la place industrielle suisse

Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a décidé aujourd’hui de déposer une interpellation sur la crise de l’emploi et sur la place industrielle suisse. Depuis le début de la crise du franc, ce sont près de 20’000 places de travail qui ont ainsi disparu, dont 7’000 pour ce seul début 2016. Au vu de cette situation dramatique, le Groupe socialiste invite les autres Groupes parlementaires à considérer cette interpellation comme urgente. Etant donné que le ministre de l’économie, Johann Schneider-Ammann, persiste dans son inaction, le parlement doit trouver des réponses face à la désindustrialisation rampante de la place industrielle suisse. Continuer

Voie libre pour une imposition plus équitable – protection des Alpes affaiblie

Suite au vote historique de la population sur l’initiative de mise en œuvre de l’UDC, le peuple a également pris une autre décision notable. Pour Géraldine Savary, vice-présidente du PS Suisse,  » le NON à l’initiative PDC sur le mariage est une voie ouverte pour une imposition plus équitable, pour toutes et tous, sans privilèges. Ainsi, le feu est donc au vert pour l’imposition individuelle, tout comme le mariage pour tous. Le résultat concernant le second tube routier au Gothard est par contre décevant. Cependant, la situation est claire : l’article sur la protection des Alpes ne saurait souffrir d’aucune inflexion sur la question de l’augmentation de la capacité. Continuer

Victoire historique du peuple face aux tendances totalitaires de l’UDC

L’initiative de mise en œuvre de l’UDC est clairement rejetée !  » La société civile s’est mobilisée pour défendre clairement l’Etat de droit, la protection des minorités et l’humanité, face à la xénophobie et aux tendances totalitaires de l’UDC », s’est ainsi réjoui Christian Levrat. Le PS est confiant sur le fait qu’une large alliance peut poursuivre sur cette lancée, notamment pour la votation sur la réforme de l’asile qui sera soumise au peuple en juin, afin de gagner contre l’approche destructrice et dommageable de l’UDC. Continuer