Un clair OUI des délégué-e-s à RFFA

Les délégué-e-s du PS Suisse ont décidé, samedi à Olten, à l’issue d’un débat intensif, de soutenir la loi fédérale sur la réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA). L’Assemblée des délégué-e-s recommande ainsi clairement le OUI, par 148 voix contre 68 et 5 abstentions. Une claire majorité estime donc que la proposition permet de faire progresser deux des dossiers politiques les plus importants de la législature. Les délégué-e-s ont également exprimé leur soutien à l’initiative dite «  vache à cornes » et au lancement d’une initiative populaire contre les exportations d’armes vers les pays en guerre civile. Continuer

Démission de Doris Leuthard : pionnière en matière de politique énergétique

Doris Leuthard a annoncé aujourd’hui sa démission du Conseil fédéral. Le PS Suisse la remercie pour son engagement au sein du Gouvernement. La ministre a su donner une orientation importante à la politique énergétique. Après la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, elle a pris des mesures décisives pour le tournant énergétique. Le Conseil fédéral a décidé d’éliminer progressivement l’énergie nucléaire et de promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Continuer

Exportation d’armes vers les pays en guerre civile : le Conseil national se donne les moyens de corriger la situation

Le Conseil national a adopté aujourd’hui une motion visant à transférer la compétence en matière d’autorisation d’exportations d’armes du Conseil fédéral au Parlement. Cela signifierait que les changements, dans la pratique d’exportation d’armes, pourraient maintenant faire l’objet d’un référendum. Le PS est particulièrement satisfait de cette décision et s’appuie maintenant sur le Conseil des États, qui statue sur la motion en tant que deuxième conseil. Si elle est acceptée, la population pourrait à l’avenir lancer un référendum pour empêcher les exportations d’armes vers des pays en guerre civile, comme l’a récemment décidé le Conseil fédéral à majorité PLR / UDC. Continuer

Démission de Johann Schneider-Ammann: défenseur de la formation professionnelle et du système de formation dual

Johann Schneider-Ammann a annoncé aujourd’hui sa démission du Conseil fédéral pour la fin de l’année. Le PS le remercie pour son engagement au service de notre pays. Au cours de son mandat de huit ans, le conseiller fédéral en charge de l’économie, de la formation et de la recherche a toujours défendu la formation professionnelle suisse ainsi que le système de formation dual. Ce faisant, il a contribué à ce que ce dernier soit aujourd’hui considéré internationalement comme un modèle. Il a également travaillé pour les universités et les intérêts de la place économique suisse, y compris à l’étranger en tant que chef de la délégation. Continuer

Égalité salariale : le Conseil national dénature un projet déjà peu ambitieux

20 000 personnes ont manifesté ce week-end, sous le slogan «  Enough » — «  Assez ! », pour réclamer l’égalité salariale entre femmes et hommes et pour mettre un terme aux discriminations. Malgré la pression populaire exercée, une fois n’est pas coutume en Suisse, dans la rue, la majorité de droite s’entête dans son approche minimaliste, pis encore elle parvient à dénaturer un projet qui n’avait déjà qu’une portée tendant vers le symbolique. Le Parti socialiste et les Femmes* socialistes suisses prennent note de la direction retenue, mais restent extrêmement déçus de ce pas de fourmi vers une égalité de fait qui semble encore bien lointaine. Continuer

Un oui clair pour un cyclisme sûr et attrayant

Le PS se réjouit que le peuple suisse ait clairement voté en faveur de l’arrêté fédéral sur le vélo, qui met les pistes cyclables sur un pied d’égalité avec les sentiers pédestres et les chemins de randonnée. Un réseau de pistes cyclables sûres et continues rend le vélo plus attrayant en Suisse. Le PS note avec regret que les deux initiatives agricoles n’ont pas trouvé grâce dans les urnes. Il continuera toutefois à soutenir les efforts en faveur d’une politique agricole respectueuse de l’environnement et durable. Continuer

10 % du revenu d’un ménage pour les primes d’assurance-maladie au maximum

Les primes d’assurance-maladie, qui ont augmenté beaucoup plus vite que les salaires et les pensions ces dernières années, constituent un problème majeur pour de nombreuses personnes. Les personnes à faibles et moyens revenus sont particulièrement touchées. C’est pourquoi le PS prévoit de lancer une initiative qui plafonnerait cette charge à un maximum de 10 % du revenu disponible des ménages, et qui prévoit une harmonisation des réductions de primes entre les cantons. Continuer

Loi sur l’égalité salariale : le moment de passer à l’action

Hommes et femmes ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale. Ce principe est inscrit depuis 1981 dans la Constitution. Mais, le Groupe socialiste a insisté pour que ce droit constitutionnel soit enfin respecté, près de quarante ans après son introduction. Il appelle à une participation active à la manifestation de samedi sur l’égalité salariale à Berne et demande au Conseil national de faire avancer la loi sur l’égalité et d’assurer des mesures d’amélioration en matière d’égalité salariale. Continuer

La population ne doit pas se priver pour les entreprises fautives

La majorité bourgeoise du Conseil national n’a rien appris de la crise financière : elle veut que les entreprises puissent déduire de leurs impôts, sous certaines conditions, les amendes et pénalités étrangères. Le PS ne tolère pas cette vision et exige que le Parlement corrige cette décision. Il serait pervers que les entreprises soient fiscalement récompensées pour leur mauvaise conduite, par des baisses d’impôts et que la population doive en payer le prix. Continuer

Réduire les coûts de la santé, soulager les assuré-e-s !

Le financement du système de santé suisse atteint ses limites. La concurrence forcée par les groupes d’intérêts et les partis bourgeois, ainsi que la recherche du profit qui y est associée, entraînent une augmentation constante des coûts. C’est pourquoi le PS se félicite de l’intention du Conseil fédéral de prendre des mesures efficaces pour limiter la croissance des coûts. Le principal problème pour de nombreuses personnes reste les primes d’assurance-maladie, qui augmentent beaucoup plus vite que les salaires et les pensions. C’est en réponse à ce constat que le PS prévoit de lancer une initiative populaire visant à limiter les coûts des primes à un maximum de 10 % du revenu disponible, par ménage. Continuer