La population ne doit pas se priver pour les entreprises fautives

La majorité bourgeoise du Conseil national n’a rien appris de la crise financière : elle veut que les entreprises puissent déduire de leurs impôts, sous certaines conditions, les amendes et pénalités étrangères. Le PS ne tolère pas cette vision et exige que le Parlement corrige cette décision. Il serait pervers que les entreprises soient fiscalement récompensées pour leur mauvaise conduite, par des baisses d’impôts et que la population doive en payer le prix. Continuer

Réduire les coûts de la santé, soulager les assuré-e-s !

Le financement du système de santé suisse atteint ses limites. La concurrence forcée par les groupes d’intérêts et les partis bourgeois, ainsi que la recherche du profit qui y est associée, entraînent une augmentation constante des coûts. C’est pourquoi le PS se félicite de l’intention du Conseil fédéral de prendre des mesures efficaces pour limiter la croissance des coûts. Le principal problème pour de nombreuses personnes reste les primes d’assurance-maladie, qui augmentent beaucoup plus vite que les salaires et les pensions. C’est en réponse à ce constat que le PS prévoit de lancer une initiative populaire visant à limiter les coûts des primes à un maximum de 10 % du revenu disponible, par ménage. Continuer

Le Groupe socialiste entre en matière sur le projet de loi RFFA

Le Groupe socialiste a décidé aujourd’hui de soutenir, lors du débat de demain au Conseil national, la loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). Le PS persiste à demander une amélioration de la version envisagée par la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N). Si le Conseil national ne corrige pas les détériorations ajoutées par rapport à la variante du Conseil des États, le PS retirera son soutien à ce projet de loi. Continuer

Le PS soutient l’initiative contre les exportations d’armes vers les pays en guerre civile

L' » Alliance contre les exportations d’armes vers les pays en guerre civile », qui bénéficie d’un large soutien, veut se défendre avec une initiative contre l’assouplissement prévu de l’ordonnance sur le matériel de guerre, si le Conseil fédéral s’en tient à sa décision et si l’inaction du Parlement perdure. Le PS Suisse appuie pleinement cette préoccupation. Des pressions supplémentaires seront déployées par le PS au travers d’une intervention urgente à la session d’automne, qui débute aujourd’hui. Continuer

Pas de privatisation partielle : PostFinance reste à 100 % une filiale de La Poste

Le Conseil fédéral prévoit une privatisation partielle de PostFinance. Dans le même temps, l’institution devrait être autorisée à offrir des transactions de crédit et d’hypothèque. Le PS s’oppose aux efforts de privatisation et exige que PostFinance reste, à l’avenir, affiliée à 100 % à La Poste. Les récents scandales qui ont éclaté au sein des entreprises de service public, en particulier l’affaire CarPostal, montrent clairement que la recherche et la maximisation pure et simple des profits vont à l’encontre des intérêts des citoyen-ne-s. Continuer

RFFA : Les bourgeois jouent avec le feu

La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) vient d’approuver la loi fédérale sur la réforme fiscale et le financement de l’AVS (RFFA). Par rapport au statu quo, cette solution apporte des améliorations dans la partie fiscale du projet de loi et tient compte de la compensation sociale dans les propositions du financement de l’AVS. Cependant, la CER-N n’a pas réussi à apporter les améliorations urgentes nécessaires et a même légèrement aggravé la proposition du Conseil des États. Les bourgeois – en particulier le PLR et l’UDC – jouent avec le feu. Le projet est bancal, comme le montre le résultat à la CER-N. Le PS ne soutiendra aucune détérioration financière ou de politique sociale par rapport à la proposition du Conseil des États. Continuer

Criminaliser ceux qui bafouent les droits humains, pas ceux qui les défendent

Les attaques des nationalistes européens de droite, comme le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini, à l’encontre des volontaires et organisations qui sauvent des vies sur terre et en mer doivent cesser. C’est ce que la députée européenne Elly Schlein a demandé dans une intervention faite samedi à Berne devant le Groupe socialiste. Au contraire, les pays européens doivent enfin partager les efforts d’accueil des demandeurs d’asile et ouvrir des voies d’accès légales et sécurisées. Continuer

La CSSS-N s’attaque au minimum vital des retraité-e-s

La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique (CSSS-N) poursuit la politique d’austérité radicale du Conseil national au niveau des prestations complémentaires (PC). En abaissant le minimum vital des rentières et des rentiers et en rendant l’accès aux PC plus difficile, elle condamne un nombre toujours croissant de personnes à vivre dans la pauvreté. Le PS trouve cela absolument intolérable. Continuer

Exportation du matériel de guerre : la CPS-E ne ralenti pas le Conseil fédéral

La commission de la politique de sécurité du conseil des États (CPS-E) ne compte pas modérer le Conseil fédéral sur le sujet de l’exportation du matériel de guerre. Bien qu’elle ne fasse pas de recommandation au Conseil fédéral, elle soutient sa proposition d’édulcorer l’ordonnance correspondante. La CPS-E ouvre ainsi la voie à l’exportation de matériel de guerre suisse vers les pays en guerre civile. Ce manque de compréhension de la part de la majorité bourgeoise affaiblit les valeurs humanitaires de la Suisse et n’est une bonne nouvelle que pour les entreprises d’armement et leurs fournisseurs. Continuer

Deux semaines de congé paternité : un petit pas dans la bonne direction

La Commission de la sécurité sociale et de la santé du Conseil des États (CSSS-E) exige un congé paternité de deux semaines qui n’affecte pas le congé de maternité existant. Ce faisant, elle soutient un contre-projet à l’initiative populaire pour un congé paternité, qui prévoit un congé de quatre semaines. Le PS Suisse considère la décision de la CSSS-E comme un pas dans la bonne direction, tout en soutenant clairement les exigences de l’initiative. Continuer