Un congé parental digne de ce nom toujours plus nécessaire

La Suisse est un pays en voie de développement en matière de congé paternité et de congé parental. Et l’introduction d’un congé paternité de deux semaines ne permettra pas de combler ce retard ! Pour une véritable égalité, il est nécessaire de mettre en place un congé pour les mères et pour les pères. Le PS vise un modèle proposant 38 semaines de congé parental. En attendant l’introduction d’un tel congé, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a soutenu l’acceptation de l’initiative et du contre-projet pour un congé paternité. Bien qu’il soit trop timide, c’est un pas dans la bonne direction. Continuer

Les caisses privilégient la communication à la vérité

Bien que l’association faîtière Santésuisse s’attende à une hausse des coûts de la santé de 3 % en 2019, et prévienne d’une nouvelle augmentation des primes, les assureurs maladie se surpassent en matière de stratégie marketing, juste avant l’annonce des primes. Les caisses promettent des rabais, des ristournes et une baisse des primes. La population, pour qui le thème de la santé est brûlant, a droit à la vérité. C’est pourquoi le Groupe socialiste aux Chambres fédérales demande au Conseil fédéral, dans une interpellation urgente, de prendre position sur l’inacceptable «  coup de comm » des caisses-maladie. Continuer

Pour plus de diversité à Berne dès le 20 octobre

Le PS s’engage depuis toujours pour la justice sociale et l’intégration de toutes et tous dans notre pays. Notre objectif est de mieux refléter la diversité de notre société au Parlement dès le 20 octobre. De nombreux candidat-e-s d’origine étrangère sont en bonne place sur les listes principales du PS et ont de réelles chances d’être élus. Continuer

Résultat clair pour notre vote en ligne : des initiatives populaires sont nécessaires, pour l’égalité salariale et pour congé parental

Le 14 juin, un demi-million de personnes est descendu dans les rues et sur les places à travers toute la Suisse lors de la grève des femmes. Cet appel pour plus d’égalité a été entendu par le PS, qui se devait d’y donner suite. C’est la raison pour laquelle, du 14 au 30 août, le PS Suisse a mis en place un vote en ligne pour décider, entre les six revendications les plus fréquemment mentionnées, laquelle devait être soumise à la population. Au total, environ 2800 personnes ont participé au vote pour déterminer la manière dont les revendications de la grève des femmes devaient se concrétiser. Deux revendications se sont retrouvées en tête du classement, après un vote très serré : l’égalité salariale et le congé parental. Continuer

Pour des primes abordables – contre le lobby des assurances

En matière de politique de santé, la droite est le bras politique des caisses maladie, des hôpitaux privés et des industries pharmaceutiques. Le PS, en revanche, représente depuis toujours les intérêts des assuré-e-s. Le Groupe socialiste a décidé aujourd’hui d’un moratoire sur les primes : les caisses maladie ne pourront pas augmenter davantage les primes, et, en même temps, continuer à accumuler des milliards d’excédents. La plainte du PS Argovie, déposée aujourd’hui, montre que le PS fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider les personnes concernées à faire valoir leurs droits. Continuer

L'accès au don de sperme pour les couples lesbiens mariés est nécessaire

Le mariage doit, dès que possible, être offert aux couples de même genre. Le PS se réjouit du compromis de la Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) sur le mariage pour toutes et tous. Cependant, la décision de la majorité de la commission de ne pas inclure dans le projet l’accès au don de sperme pour les couples lesbiens mariés, est très décevante. Cela illustre à nouveau le besoin urgent de nouvelles majorités au Parlement. Continuer

Le PS soutient le référendum contre l'accord avec le Mercosur

La destruction délibérée de la forêt tropicale au Brésil montre clairement que le gouvernement brésilien du président populiste de droite, Jair Bolsonaro, ne respecte pas ses obligations environnementales. C’est pourquoi la signature de l’accord de libre-échange avec le bloc Mercosur est actuellement impensable. La Présidence du PS Suisse a donc décidé aujourd’hui de soutenir un référendum contre l’accord si aucune garantie n’est donnée quant à une protection efficace de la forêt tropicale et des travailleurs et travailleuses sur place. Continuer

Relever l’âge de la retraite est inutile et antisocial

Les partis de droite UDC, PLR et VL veulent  » réformer » l’AVS en coupant purement et simplement dans les prestations. Il est inacceptable que la Chambre haute veuille également relever l’âge de la retraite des femmes dans le cadre de cette réforme, d’autant plus que les compensations prévues sont loin d’être suffisantes. Pour le PS, il n’est pas question que les femmes paient seules la facture de cette réforme de l’AVS. Continuer

Le PLR se préoccupe davantage des souhaits des grandes entreprises que des besoins de la population

Guidé par une vision économique dépassée, le PLR a présenté un papier de position économique qui met l’accent uniquement sur les intérêts des sociétés et des détenteurs de capital. Le document décrit une Suisse nationaliste et égocentrique, censée se lancer dans la course mondiale aux avantages concurrentiels grâce à la déréglementation, la libéralisation et le dumping fiscal. Le PLR ne dit pas un mot sur une économie qui tiendrait compte de la cohésion sociale, de l’environnement et des droits humains. Quel dommage : une véritable politique économique  » tournée vers l’avenir » doit être une politique économique  » responsable », au bénéfice de toutes et tous. Continuer