« Économie 4.0 » - un pas de plus vers un nouveau concept économique du PS

Le dernier concept économique du PS a été adopté en 2006. Depuis, il y a eu beaucoup de changements. Depuis le coup d’envoi, donné le 26 août 2017, de nombreux membres et experts du PS travaillent à l’élaboration d’un nouveau concept économique. Le comité directeur a adopté vendredi passé le document analytique  » Économie 4.0 » qui sera présenté à la prochaine Assemblée des délégué-e-s. Continuer

La Confédération doit assurer l’offre de l’ATS

Le PS est préoccupé par le démantèlement de l’agence d’information ATS. Les licenciements et les mesures de suppression sont la conséquence directe de la course au rendement à tout prix des grandes maisons d’édition. La situation risque de s’empirer encore avec la fusion de l’ATS et de Keystone. Le PS demande au Conseil fédéral de sauver le service public fourni par l’ATS. La Confédération ne doit pas subventionner indirectement les grandes maisons d’édition mais fixer les conditions-cadres pour un journalisme de qualité. Au besoin, à l’aide d’une agence d’information à but non lucratif. Continuer

Transparence salariale: pas encore une victoire d’étape, mais un signe encourageant

La commission pour la science, l’éducation et la culture du Conseil des États (CSEC-E) a voté aujourd’hui l’entrée en matière concernant la transparence salariale. Certes, le problème de la discrimination salariale des femmes reste entier, mais une partie de la droite le reconnait enfin comme tel et se montre même prête à soutenir le PS dans ses efforts visant à supprimer l’écart salarial entre les hommes et les femmes. Continuer

Les deux cibles de « l’initiative de résiliation » de l’UDC: les accords bilatéraux et les mesures d’accompagnement

L’UDC lance aujourd’hui l’initiative de résiliation qui vise à supprimer la libre-circulation et, par conséquent, les accords bilatéraux avec l’Union européenne. C’est la première fois que l’UDC choisit clairement son camp et demande au peuple de se prononcer directement sur la relation entre la Suisse et l’UE. L’UDC joue enfin cartes sur table, le PS refuse résolument l’initiative. Non seulement elle provoquerait la mort des accords bilatéraux, elle supprimerait également les mesures d’accompagnement qui assurent les salaires décents ainsi que les conditions de travail correctes en Suisse. Continuer

La véritable concordance tient également compte des sexes !

Le PS ne montre absolument aucune compréhension face à l’attitude du camp bourgeois, qui ne veut rien savoir d’une représentation équilibrée des sexes au sein du Conseil fédéral. Pour le PS, la concordance ne s’arrête pas aux langues et aux régions : dans un pays moderne, qui prend l’égalité des sexes véritablement au sérieux, alors les sexes doivent eux aussi être équitablement représentés au sein du gouvernement. Continuer

BNS : Il est temps de changer de cap

La Banque nationale suisse (BNS) a payé cher son bénéfice record de 54 milliards de francs : il y a trois ans, l’abandon du taux plancher a coûté 100’000 emplois. Pour cette raison, le PS demande à la BNS de changer de cap : elle doit mettre en place un taux plancher de 1,25 franc. En plus, il faut instaurer un fonds public pour redistribuer une partie des bénéfices à la population. Continuer

Une cacophonie sans queue ni tête

Le Conseil fédéral, dominé par les partis bourgeois, donne une image navrante dans le dossier de la politique européenne. Tout d’abord, le conseiller fédéral PLR Didier Burkhalter avait mis en veilleuse les travaux sur l’accord-cadre institutionnel. Ensuite, la conseillère fédérale PDC Doris Leuthard lie la question, purement technique, de l’équivalence boursière avec la décision, pourtant prise il y a longtemps, de l’assentiment de la Suisse au milliard dit  » de cohésion » et ce, de façon parfaitement inutile. Quelques jours plus tard, les conseillers fédéraux UDC Ueli Maurer, et PLR Johann Schneider-Amman donnent chacun un interview dans leur dos, et politisent encore davantage les négociations techniques en cours avec l’UE. Pour finir ce mauvais feuilleton, le Conseil fédéral s’étonne par la suite, lorsque l’UE perd patience, et prend elle-même des mesures de rétorsion politiques. Continuer

Contre-projet direct pour une véritable égalité dans notre société

Avec son contre-projet indirect à «  l’initiative Burqa », le Conseil fédéral a choisi la bonne voie. Le PS propose quant à lui un contre-projet direct : l’égalité entre hommes et femmes dans la société doit être ancrée dans notre Constitution. Nous devons encourager activement l’égalité entre hommes et femmes, promouvoir l’intégration et améliorer la protection contre les violences domestiques. Voilà qui serait bien plus utile pour les femmes confrontées à la violence et à l’oppression qu’une interdiction de porter une burqa. Continuer

L’objectif est louable, mais la voie encore brumeuse

Les rentes ne doivent pas baisser. En respectant cet objectif, le Conseil fédéral a donc choisi la bonne direction avec son nouveau projet de réforme des retraites. Cependant, la manière d’atteindre cet objectif reste encore très ouverte. Il est nécessaire de clarifier les conditions que doit remplir ce nouveau modèle pour dégager une majorité : maintien du niveau des rentes, pas d’augmentation de l’âge de la retraite au-delà de 65 ans, pas d’augmentation de l’âge de la retraite des femmes sans compensations substantielles. Continuer