Allgemein

Les rentes-ponts : un pas dans la bonne direction

Selon le Conseil fédéral, les chômeurs et chômeuses âgés en fin de droit, n’ayant pas encore droit à une rente AVS, devraient recevoir une rente-pont. Le PS suisse se félicite que le gouvernement prenne des mesures pour protéger enfin les travailleurs/euses âgés, afin de contrer  » l’initiative de limitation » de l’UDC et d’atténuer ainsi l’impact social de la libre circulation des personnes. Toutefois, de nombreuses femmes, et en particulier les travailleuses à temps partiel, risquent de ne pas pouvoir prétendre à une rente-pont, en raison des revenus minimums proposés par le Conseil fédéral. Le PS appelle donc à de nouvelles mesures, détaillées dans son papier de position «  Emploi et formation pour toutes et tous ». Continuer

Sauver des vies en mer n’est pas un crime !

Demain, vendredi, l’équipage du navire de réfugié-e-s «  Iuventa » recevra à Saint-Gall le Prix Paul Grüninger pour sa bravoure et son humanisme. L’équipage a sauvé des milliers de personnes de la détresse en Méditerranée et est maintenant accusé d’avoir aidé et encouragé l’immigration illégale en Italie. Le PS Suisse salue l’investissement de l’équipage du navire «  luventa » et appelle à la fin immédiate de la criminalisation du sauvetage civil en mer par le monde politique et la justice. Continuer

Un soupçon de transparence, mais pas trop !

Dans une démocratie directe comme la Suisse, comptant autant de votations et d’élections, le financement opaque de la politique est particulièrement problématique. C’est pourquoi la décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des États (CIP-E), visant à soutenir un contre-projet à l’initiative populaire «  Pour plus de transparence dans le financement de la vie politique » doit être saluée. Il est toutefois inacceptable que les partis et les comités d’initiative, dans la version ainsi proposée, ne soient transparents sur leurs finances qu’au-delà de 250 000 francs et ne divulguent l’origine des dons importants qu’à partir de 25 000 francs. Continuer

Nicolas Rochat Fernandez entre sous la coupole

Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales salue l’arrivée de Nicolas Rochat Fernandez, nouveau représentant socialiste vaudois au Conseil national. Nicolas Rochat, jusqu’alors député du Grand Conseil vaudois, remplace Rebecca Ruiz, fraîchement élue au Conseil d’État du même canton. Il a prêté serment, aujourd’hui 7 mai, premier jour de la session spéciale du Conseil national. Le PS félicite le nouvel élu et se réjouit de l’accueillir à Berne. Continuer

Encore une attaque déplacée du lobby des assurances !

La semaine prochaine, le Conseil national discutera de la révision de la loi fédérale sur le contrat d’assurance (LCA). Discussion qui représente une menace pour les assuré-e-s, risquant une détérioration conséquente de leur situation juridique. À l’avenir, les compagnies d’assurance pourront modifier unilatéralement les contrats et leurs conditions, sans le consentement de l’assuré-e. Le projet de loi injuste du Conseil fédéral est inacceptable pour le PS Suisse. Ce dernier ne sert que les intérêts des assureurs et de leurs lobbies de droite. C’est pourquoi des améliorations et modifications s’imposent d’urgence. Continuer

Une avancée notable dans la lutte contre le stalking

La Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) a décidé, aujourd’hui, d’introduire la notion de stalking dans le Code pénal, comme le PS l’avait demandé. Cette forme spécifique de harcèlement, particulièrement douloureuse pour ses victimes, pourra donc être mieux combattue à l’avenir. Le PS Suisse salue cette avancée et poursuivra sa lutte en faveur de la protection des victimes. Continuer

Avions de combat high-tech : trop chers et inadaptés pour notre politique de sécurité

Le PS Suisse salue l’approche de la Conseillère fédérale Viola Amherd, qui a demandé des rapports supplémentaires sur l’acquisition de nouveaux avions de combat, ainsi que la proposition de séparer les décisions sur les avions et sur la défense sol-air (DSA). La poursuite de la stratégie inadaptée d’acquisition, dans la précipitation, d’avions de combat high-tech hors de prix, est en revanche très décevante pour le PS Suisse. La police de l’air n’a pas besoin d’avions ultra-performants, qui sont extrêmement coûteux, bruyants et émettent beaucoup de CO2. Continuer

Sortir de l’aide sociale : former les réfugié-e-s au lieu de les discriminer

Toutes les personnes en Suisse devraient avoir la possibilité d’intégrer (ou réintégrer) le monde du travail et d’obtenir un emploi rémunéré et décent. Les derniers chiffres fédéraux en matière d’asile démontrent que les mesures d’intégration renforcées portent leurs fruits, en particulier pour les immigré-e-s : le taux d’emploi des réfugié-e-s reconnu-e-s et des personnes admises provisoirement a considérablement augmenté. Continuer

Le PS déclare la guerre aux coûts excessifs des médicaments

L’accès au système de santé suisse devient de plus en plus difficile. Le PS veut empêcher que les patient-e-s n’aient à payer encore plus de leur poche les prestations de santé, alors que les sociétés pharmaceutiques engrangent des bénéfices énormes. Le colloque sur la santé du Groupe socialiste aux Chambres fédérales a permis de discuter de la manière de relever les défis posés par le marché des médicaments. Continuer

Service public avant de rémunérer grassement les managers

Le Parti socialiste suisse a suivi de près les récents débats sur la rémunération des dirigeant-e-s des CFF. Comme vous le savez, les élu-e-s socialistes sous la coupole ont déjà déposé plusieurs propositions sur cette question. Le PS Suisse soutient naturellement aussi les efforts du Conseil fédéral en la matière : l’année dernière, ce dernier a annoncé qu’il attendait des conseils d’administration des différentes sociétés anonymes de la Confédération – parmi lesquelles figurent les CFF – qu’ils réduisent la rémunération des organes de direction. Dans son communiqué de presse du 22 mars dernier, le gouvernement a réitéré cette attente. Continuer