Allgemein

Maintenir l’âge de la retraite et le niveau des rentes

Malgré le rejet de la «  Prévoyance vieillesse 2020 », le besoin de réforme reste incontestable, afin d’éviter que le système des retraites ne se retrouve financièrement en fâcheuse posture. Il y a donc lieu de saluer les discussions qui s’ouvriront demain entre le Conseil fédéral, les partis et les associations. La position du PS est claire : pas de baisse des rentes, pas d’augmentation de l’âge de la retraite au-delà de 65 ans, pas de hausse de la retraite des femmes sans compensations substantielles. Continuer

Pour en finir avec la réduction de dette improductive

Le Département fédéral des finances s’est à nouveau trompé dans ses calculs. Selon la projection publiée aujourd’hui, le budget 2017 de la Confédération devrait se clôturer avec plus d’un milliard supplémentaire aux pronostics. Le PS exige en conséquence que les coupes prévues dans le budget 2018 au niveau du personnel, de la formation et de la coopération au développement soient écartées. Les excédents doivent être utilisés pour le financement de l’AVS au lieu d’être dispersés de manière improductive dans la réduction de la dette. Continuer

Les bourgeois veulent une évasion fiscale soutenue par l’État

A travers une manigance, les cercles bourgeois de droite gravitant autour du conseiller national UDC Thomas Matter veulent renforcer le secret autour des fraudeurs fiscaux. Leur initiative populaire étant en difficulté, ils s’en prennent désormais à la réforme de l’impôt anticipé. Leur objectif ? L’ancrage dans le texte de l’interdiction d’échanger des données bancaires pour poursuivre la fraude. Les honnêtes contribuables en seront une fois de plus les victimes. Non seulement cette réforme protègera les fraudeurs, mais elle prévoit en outre un dédommagement des banques avec l’argent public. Continuer

Pour en finir avec la réduction de dette improductive

Le Département fédéral des finances s’est à nouveau trompé dans ses calculs. Selon la projection publiée aujourd’hui, le budget 2017 de la Confédération devrait se clôturer avec plus d’un milliard supplémentaire aux pronostics. Le PS exige en conséquence que les coupes prévues dans le budget 2018 au niveau du personnel, de la formation et de la coopération au développement soient écartées. Les excédents doivent être utilisés pour le financement de l’AVS au lieu d’être dispersés de manière improductive dans la réduction de la dette. Continuer

Les bourgeois veulent une évasion fiscale soutenue par l’État

A travers une manigance, les cercles bourgeois de droite gravitant autour du conseiller national UDC Thomas Matter veulent renforcer le secret autour des fraudeurs fiscaux. Leur initiative populaire étant en difficulté, ils s’en prennent désormais à la réforme de l’impôt anticipé. Leur objectif ? L’ancrage dans le texte de l’interdiction d’échanger des données bancaires pour poursuivre la fraude. Les honnêtes contribuables en seront une fois de plus les victimes. Non seulement cette réforme protègera les fraudeurs, mais elle prévoit en outre un dédommagement des banques avec l’argent public. Continuer

1 franc par jour pour la radio et la télévision régionales

Le Conseil fédéral a fixé aujourd’hui à 365 francs suisses par an, dès 2019, la redevance annuelle pour la radio et la télévision. Cela correspond à 1 franc par jour et par ménage pour le service public médiatique, soit une baisse de 20 % par rapport à aujourd’hui. Le large comité interpartis  » Non à No Billag » salue la baisse de la redevance et l’allègement financier pour les ménages et l’économie. Dans le même temps, le comité s’engagera avec force contre l’initiative No Billag qui sera soumise au vote populaire le 4 mars 2018. Cette initiative est une attaque contre la diversité régionale et linguistique en Suisse. Continuer

La mise en place du congé paternité est urgente

Une initiative populaire exige quatre maigres semaines de congé paternité. Mais c’est déjà trop pour la majorité de droite du Conseil fédéral, qui n’a même pas pu se résoudre à un contre-projet. Le PS n’a aucune compréhension pour ce manque de courage. La mise en place d’un congé paternité aurait dû avoir lieu depuis longtemps déjà et est en souffrance, à l’heure où la conciliation supposée entre vie familiale et vie professionnelle devrait être plus que de simples paroles en l’air. Continuer

1 franc par jour pour la radio et la télévision régionales

Le Conseil fédéral a fixé aujourd’hui à 365 francs suisses par an, dès 2019, la redevance annuelle pour la radio et la télévision. Cela correspond à 1 franc par jour et par ménage pour le service public médiatique, soit une baisse de 20 % par rapport à aujourd’hui. Le large comité interpartis  » Non à No Billag » salue la baisse de la redevance et l’allègement financier pour les ménages et l’économie. Dans le même temps, le comité s’engagera avec force contre l’initiative No Billag qui sera soumise au vote populaire le 4 mars 2018. Cette initiative est une attaque contre la diversité régionale et linguistique en Suisse. Continuer

La mise en place du congé paternité est urgente

Une initiative populaire exige quatre maigres semaines de congé paternité. Mais c’est déjà trop pour la majorité de droite du Conseil fédéral, qui n’a même pas pu se résoudre à un contre-projet. Le PS n’a aucune compréhension pour ce manque de courage. La mise en place d’un congé paternité aurait dû avoir lieu depuis longtemps déjà et est en souffrance, à l’heure où la conciliation supposée entre vie familiale et vie professionnelle devrait être plus que de simples paroles en l’air. Continuer

L’égalité est inscrite au sommet de l’agenda politique

Le PS Suisse a profité de son Assemblée des délégué-e-s du jour à Olten pour fêter les 100 ans des Femmes* socialistes suisses et adopté, à l’unanimité, un manifeste sur le féminisme. La discrimination économique et structurelle des femmes est un pur scandale et des mesures correctives doivent impérativement et rapidement mises en place : fin de la discrimination salariale, reconnaissance et indemnisation du travail de «  care », réduction du temps de travail. Ces revendications placent le PS au centre de la lutte pour la mise en œuvre de l’égalité. Continuer