Allgemein

Le PS veut investir un milliard dans une offensive de formation continue

En Suisse, il y a des dizaines de milliers de personnes qui pourraient et voudraient travailler, mais qui se retrouvent désécurisées, dans leur emploi ou à l’aide sociale. Les causes sont variables : âge, difficultés à retrouver le chemin du travail après une interruption de carrière pour raisons familiales ou qualifications parfois insuffisantes. C’est pourquoi le PS appelle à une seconde chance pour toutes et tous en matière de formation. Lors de son Assemblée des délégué-e-s à Goldau (SZ), le PS a adopté à l’unanimité le papier de position «  Travail et éducation pour toutes et tous » et a exigé qu’un milliard de francs suisses des excédents de la Confédération soit versé chaque année dans un fonds en faveur de la formation, afin de soutenir une offensive en la matière. Continuer

Lancement de notre initiative pour l’allègement des primes

Ce mardi, le PS Suisse a lancé en grande pompe sa récolte de signatures en faveur de l’initiative d’allègement des primes. Personne en Suisse ne devrait consacrer plus de 10 % de son revenu disponible pour les primes d’assurance-maladie. L’objectif de cette initiative est d’augmenter les fonds destinés à la réduction des primes et de protéger les assuré-e-s contre des coupes cantonales scandaleuses dans les réductions de primes. Continuer

Financement des partis politiques : la lumière au bout du tunnel

Le comité d’initiative de l’initiative sur la transparence note avec satisfaction que la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) a également l’intention d’élaborer un contre-projet à l’initiative sur la transparence. Le comité d’initiative attend de la Commission qu’elle présente un contre-projet efficace, intégrant les éléments essentiels de l’initiative. Continuer

Le maintien de la majorité de droite serait fatal pour la Suisse

Le baromètre des élections fédérales de la RTS, publié ce jour, fait craindre un risque majeur lors des élections d’automne. Le PS redoute que le PLR ne compense les pertes électorales de l’UDC, ce qui renforcerait la majorité de droite au Parlement. Ce résultat serait fatal pour la Suisse. Si le PLR devenait effectivement le deuxième parti de Suisse, le bloc de droite pourrait imposer sa politique de manière encore plus irréfléchie : au lieu d’une politique pour toutes et tous, la loi du plus fort continuerait de sévir. Quiconque veut plus d’égalité, des primes d’assurance-maladie réduites, une politique énergétique efficace et des opportunités d’emploi équitables, doit donner sa voix au PS afin d’éviter ce glissement vers la droite. Continuer

Attaque frontale de la droite contre le service civil

1,7 million – C’est le nombre de jours de service civil comptabilisé en 2018. Le service civil est devenu indispensable dans de nombreuses institutions sociales en Suisse. Pourtant, la majorité de droite au Conseil fédéral l’attaque frontalement en exigeant du Parlement une diminution importante des admissions au service civil, et ce sans aucune considération de l’intérêt général. Les problèmes de fonctionnement sont plutôt à chercher du côté de l’Armée, qui doit, elle, enfin remplir son mandat. Continuer

RFFA – Progrès significatifs obtenus dans deux dossiers clés

La loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA) sera soumise au vote le 19 mai prochain. Pour la première fois en 20 ans, l’AVS bénéficierait ainsi d’un financement supplémentaire substantiel. D’autre part, les montages financiers interdits à l’échelle internationale seront enfin abolis, les dividendes taxés plus lourdement et l’indicible RIE II sera en grande partie corrigée. Continuer

La droite porte atteinte au principe des primes couvrant les coûts

Actuellement, les assuré-e-s des régions urbaines paient généralement des primes trop élevées et subventionnent ainsi les primes peu élevées des régions plus périphériques. La Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N), dominée par une majorité bourgeoise, veut confirmer cette situation déséquilibrée. Elle prévoit d’adapter la base juridique afin de maintenir les régions de primes dans leur état actuel. Continuer

La directive européenne sur les armes renforce la sécurité et la protection contre la violence armée

Restreindre l’accès aux armes sauve des vies. De nombreuses études ont démontré ce principe simple. Par conséquent, le PS soutient la mise en œuvre de la directive européenne de 2017 sur les armes. Celle-ci constitue une étape supplémentaire vers une plus grande sécurité – tant pour la police que pour le grand public. Rares sont les pays d’Europe dénombrant une concentration d’armes aussi importante qu’en Suisse. Continuer

Oui au mariage pour toutes et tous – un pas important vers plus d'égalité

Le PS fait campagne pour l’égalité des couples de même genre depuis des décennies. Les couples homosexuels doivent rapidement avoir le droit de se marier. Ils devraient également jouir du droit d’adopter des enfants, ainsi que de bénéficier de la naturalisation facilitée. C’est pourquoi le PS se réjouit de la décision prise aujourd’hui par la Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) d’approuver le principe du mariage pour toutes et tous. Continuer

Pas de démantèlement des prestations de l’État – investir judicieusement

Trois milliards de francs – En 2018, le bouclement des comptes de la Confédération se conclut une fois de plus par un excédent colossal. Cette somme peut en réjouir certains, mais elle ne traduit en réalité qu’une succession de mauvais calculs et de défaillances du système. Chaque année, la gestion des finances publiques est critiquée afin de justifier de nouvelles économies, soi-disant nécessaires en vertu du frein à l’endettement. Au final, c’est un excédent d’un milliard de francs qui est affecté de façon improductive à la réduction de la dette au lieu d’être investi dans des projets ambitieux de service public. Continuer