Allgemein

Un signal fort de Bâle-Campagne : le PS à nouveau au gouvernement

Le PS Suisse félicite Kathrin Schweizer pour sa brillante élection au Conseil d’État de Bâle-Campagne. Le fait que le PS entre à nouveau au gouvernement est une étape importante vers une politique sociale qui profite à toutes à tous. Les résultats du PS Bâle-Campagne et du PS Lucerne aux élections législatives sont également réjouissants. Leur bonne performance a permis à toute la gauche de sortir victorieuse des élections, comme elle l’avait déjà fait la semaine passée à Zurich. Continuer

OUI à l’accord-cadre, MAIS le Conseil fédéral doit d’abord clarifier les questions en suspens

Le PS Suisse souhaite toujours la conclusion d’un accord-cadre institutionnel visant à garantir des relations plus stables et plus approfondies avec l’Union européenne, ainsi qu’une meilleure sécurité juridique et la codétermination. Le niveau actuel de protection salariale ne doit en aucun cas être abaissé. Le débat sur l’accord-cadre ne pourra toutefois se mener au Parlement que lorsque le Conseil fédéral présentera un texte de traité entièrement négocié et paraphé. C’est pourquoi le PS pose au Conseil fédéral de nombreuses questions qui doivent impérativement être clarifiées dans le cadre de la consultation en cours. Continuer

Gel de l’augmentation des franchises grâce au PS

Par crainte d’un référendum et sous la pression de l’alliance «  NON à l’explosion des franchises », l’UDC et le PDC, qui avaient proposé une modification législative pour une augmentation automatique des franchises, ont opéré un rétropédalage de dernière minute sur leur propre proposition, au vu de l’impopularité de leur mesure en cette année électorale. Cette volte-face nous donne raison. Cette proposition aurait provoqué une répercussion antisociale et absurde des coûts de la santé sur les assuré-e-s les plus fragiles. Les personnes âgées, malades et en situation de handicap, qui ont souvent besoin d’un traitement médical, auraient été les principales pénalisées financièrement. Continuer

Gel de l’augmentation des franchises grâce au PS

Par crainte d’un référendum et sous la pression de l’alliance «  NON à l’explosion des franchises », l’UDC et le PDC, qui avaient proposé une modification législative pour une augmentation automatique des franchises, ont opéré un rétropédalage de dernière minute sur leur propre proposition, au vu de l’impopularité de leur mesure en cette année électorale. Cette volte-face nous donne raison. Cette proposition aurait provoqué une répercussion antisociale et absurde des coûts de la santé sur les assuré-e-s les plus fragiles. Les personnes âgées, malades et en situation de handicap, qui ont souvent besoin d’un traitement médical, auraient été les principales pénalisées financièrement. Continuer

OUI à la réforme fiscale et au financement de l’AVS Renforcer l’AVS, imposer davantage les multinationales

Avec le projet de loi relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA), un cap décisif est sur le point d’être franchi dans exactement deux mois, le 19 mai prochain, en faveur de l’institution sociale la plus aboutie de Suisse. Cette réforme apporte un financement supplémentaire substantiel à l’AVS. Certaines failles de notre système fiscal, dont profitaient les multinationales, seront finalement supprimées. Les grands actionnaires seront taxés plus lourdement et les inconvénients de la RIE II, que le Conseil fédéral avait dissimulés, seront sensiblement corrigés. Ce sont les raisons qui expliquent pourquoi le PS dit clairement OUI au projet de loi RFFA. Continuer

Référendum contre l’explosion des franchises dans les starting-blocks

Les franchises d’assurance-maladie augmenteront régulièrement et indéfiniment à l’avenir. Telle a été la décision prise aujourd’hui par le Parlement, sous la pression du lobby des caisses maladie. Cette mesure touchera toute personne — âgée, malades chroniques — qui a besoin de traitements médicaux réguliers. Mais elle concerne l’ensemble des assurés à qui l’on demande, une fois encore, de débourser toujours davantage pour accéder aux soins. L’alliance «  NON à l’explosion des franchises » lance un référendum contre ce report antisocial de charges fait sur le dos des patient-e-s et de leurs poches. Continuer

Renforcement de la durabilité et de la protection des salaires dans le cadre des marchés publics

Conformément à la volonté du PS, la loi fédérale sur les marchés publics (LMP) mettra dorénavant l’accent sur la protection des salaires et sera axée sur la durabilité et la qualité : les marchés publics ne seront attribués que selon le principe du lieu de la prestation. Les fournisseurs doivent donc au moins respecter les dispositions légales applicables sur le lieu de la prestation en matière de santé et de sécurité au travail, de protection de l’environnement et de préservation des ressources naturelles. Continuer

OUI à l'Europe, OUI à la protection des salaires !

Le PS est en faveur de la conclusion d’un accord institutionnel avec l’Union européenne. En parallèle, le PS se bat pour une protection efficace des salaires et des conditions de travail en Suisse. Malheureusement, le projet d’accord actuel laisse de nombreuses questions importantes en suspens, ce qui ne permet pas au PSS de se prononcer de manière fondée à ce stade. Quelles sont les menaces qui pèsent sur les salaires et les conditions de travail ? Qui décidera sur quoi en cas de litige en droit du travail ? Qu’adviendra-t-il des entreprises de service public ? Le Conseil fédéral a bien invité les partis à examiner son projet d’accord. Mais il s’est abstenu lui-même de prendre position, et n’a fourni qu’une faible part des explications que l’on serait en droit d’attendre de sa part, et qui permettraient de trancher la question avec un minimum de sérieux. Le PS demande au Conseil fédéral des réponses sérieuses aux questions ouvertes. S’agissant des mesures d’accompagnement, le Conseil fédéral doit chercher avec les partenaires sociaux et l’Union européenne une solution qui permette de maintenir une protection réelle des salaires et des conditions de travail en Suisse. Continuer

Le PS combattra par référendum l'augmentation des franchises

Depuis l’introduction de la LAMal, les primes d’assurance-maladie et les franchises ont fortement augmenté, contrairement aux salaires et aux rentes. Les ménages en ressentent de plus en plus les effets. Selon la majorité bourgeoise au Parlement, les franchises devraient, dans un futur proche, être ajustées automatiquement en fonction de l’évolution des coûts de la santé. Les personnes assurées devraient donc assumer de plus en plus elles-mêmes ces coûts pour avoir accès aux soins de base. La direction du PS a décidé aujourd’hui d’organiser un référendum contre ce nouveau transfert des coûts sur le dos des patients. Continuer