Allgemein

Sortie du nucléaire : évitons un Fukushima financier

Cinq ans après Fukushima, les centrales nucléaires suisses sont au bord de la catastrophe financière. Les exploitants de centrales, dont le groupe partiellement privatisé Alpiq, en appellent aux pouvoirs publics. Ce que le PS craignait risque bien d’arriver : ce sont les contribuables qui vont passer à la caisse. Pour le PS, il est hors de question qu’une société de sauvegarde reprenne les centrales. Par contre, le PS est prêt à discuter sur une société de liquidation avec participation de l’Etat afin d’organiser une sortie rapide du nucléaire. Continuer

Le Groupe socialiste pour le renvoi de la RIE III

Le Groupe socialiste a décidé aujourd’hui de proposer le renvoi de la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III). Au vu de la situation financière actuelle, un trou annuel de près de 1,5 milliard de francs dans les caisses de la Confédération serait totalement irresponsable. La Commission de l’économie doit travailler sur un nouveau projet, dont les coûts à charge de la Confédération ne dépasseraient pas les 500 millions de francs. Continuer

Immigration de masse : une solution ne peut être dégagée qu’en collaboration avec l’UE

Le PS rejette une clause de sauvegarde unilatérale pour appliquer l’initiative contre l’immigration de masse (IIM). Pour Roger Nordmann, président du Groupe socialiste,  » une telle violation remet en jeu l’entier des accords bilatéraux et, partant, le bien-être de la Suisse. L’Europe est notre partenaire, pas un opposant, raison pour laquelle il n’y a d’autre possibilité que de trouver une solution consensuelle ». Le PS reste sur sa position : les défis de l’immigration peuvent être relevés grâce à des réformes de politique intérieure. Continuer

Le PS exige un débat sur la place industrielle suisse

Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a décidé aujourd’hui de déposer une interpellation sur la crise de l’emploi et sur la place industrielle suisse. Depuis le début de la crise du franc, ce sont près de 20’000 places de travail qui ont ainsi disparu, dont 7’000 pour ce seul début 2016. Au vu de cette situation dramatique, le Groupe socialiste invite les autres Groupes parlementaires à considérer cette interpellation comme urgente. Etant donné que le ministre de l’économie, Johann Schneider-Ammann, persiste dans son inaction, le parlement doit trouver des réponses face à la désindustrialisation rampante de la place industrielle suisse. Continuer

Victoire historique du peuple face aux tendances totalitaires de l’UDC

L’initiative de mise en œuvre de l’UDC est clairement rejetée !  » La société civile s’est mobilisée pour défendre clairement l’Etat de droit, la protection des minorités et l’humanité, face à la xénophobie et aux tendances totalitaires de l’UDC », s’est ainsi réjoui Christian Levrat. Le PS est confiant sur le fait qu’une large alliance peut poursuivre sur cette lancée, notamment pour la votation sur la réforme de l’asile qui sera soumise au peuple en juin, afin de gagner contre l’approche destructrice et dommageable de l’UDC. Continuer

Voie libre pour une imposition plus équitable – protection des Alpes affaiblie

Suite au vote historique de la population sur l’initiative de mise en œuvre de l’UDC, le peuple a également pris une autre décision notable. Pour Géraldine Savary, vice-présidente du PS Suisse,  » le NON à l’initiative PDC sur le mariage est une voie ouverte pour une imposition plus équitable, pour toutes et tous, sans privilèges. Ainsi, le feu est donc au vert pour l’imposition individuelle, tout comme le mariage pour tous. Le résultat concernant le second tube routier au Gothard est par contre décevant. Cependant, la situation est claire : l’article sur la protection des Alpes ne saurait souffrir d’aucune inflexion sur la question de l’augmentation de la capacité. Continuer

La droite dure maintient les rentières et rentiers dans la précarité

La majorité de droite de la CSSS-N a décidé de suspendre l’adaptation du montant maximal pris en compte au titre du loyer pour le calcul des prestations complémentaires (PC) de l’AVS et de l’AI. Ainsi, le loyer maximal de référence est resté inchangé depuis 15 ans, alors même que le prix des loyers a, quant à lui, augmenté de 21%. Les atermoiements de la droite dure sont aussi irresponsables qu’incompréhensibles. Les montants maximaux pris en compte au titre du loyer couvrent de moins en moins les coûts réels du logement. Une augmentation est nécessaire aujourd’hui et non dans quelques années. Continuer

Le Conseil fédéral investit moins que prévu dans la formation

Le Conseil fédéral veut limiter les investissements dans la formation, la recherche et l’innovation (FRI). Entre 2017 et 2020, les investissements FRI pourront augmenter de 2 % au maximum, soit bien moins que jusqu’à présent ; et ce même si le domaine de la formation subit déjà les effets du programme d’économies en cours. Pour le conseiller national (FR) Jean-François Steiert,  » la majorité de droite du Conseil fédéral définit mal ses priorités. Nous devons tout faire pour rester dans le peloton de tête international en matière de formation, de recherche et d’innovation. C’est la seule façon de garantir l’emploi et notre bien-être à long terme. » A l’instar du parlement, le PS souhaite une priorisation des investissements FRI. Ceux-ci devraient pouvoir croître de 3,9 % par année. Continuer

RIE III : un libre-service pour cadeaux fiscaux en tout genre

La Commission économie et redevances du Conseil national (CER-N) a massivement surchargé le bateau du troisième volet de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III). Les pertes engendrées pour la Confédération, les cantons et les communes prendraient encore clairement l’ascenseur, pour s’établir à deux milliards de francs au minimum. Le Conseil des Etats avait pour sa part déjà prévu des pertes annuelles de 1,3 milliard. Pour Ada Marra, conseillère nationale (VD),  » les partis de droite envisagent la RIE III comme un libre-service pour baisses fiscales en tout genre. Ils ont totalement perdu de vue l’objectif initial de la réforme, qui visait la suppression des privilèges fiscaux des Holdings internationales ». Continuer

Syrie : intensifier les efforts pour la paix – protéger les réfugié-e-s

Lors de la séance préparatoire, le Groupe socialiste s’est informé sur la situation syrienne et est particulièrement inquiet sur la poursuite des conflits. Le Groupe condamne l’escalade de la violence et exige une solidarité européenne envers les réfugié-e-s syrien-ne-s. L’égoïsme national et les plafonds imposés ne peuvent être des réponses acceptables face aux personnes fuyant la guerre et la misère. La guerre en Syrie doit trouver son épilogue, raison pour laquelle les livraisons d’armes au Proche-Orient en provenance de la Suisse doivent immédiatement cesser. Continuer