Un affront aux travailleuses et travailleurs âgés et aux femmes

  • 29. janvier 2020
  • Allgemein
Après le Conseil des États, la Commission économie et redevances du Conseil national (CER-N), dominée par la droite, commence, elle aussi, à vider de sa substance le projet de rentes-ponts. Les chômeuses et chômeurs concernés ne pourraient ainsi percevoir ces rentes spécifiques qu’à partir de 62 ans et seulement jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de la retraite anticipée, et non ordinaire. C’est une farce et, une fois de plus, une nette détérioration après les coupes déjà effectuées par le Conseil des États. Toutes les femmes sont donc totalement exclues des prestations. Ce projet de loi se transforme donc en un simple exercice alibi. Continuer