La Suisse doit réagir face à la violence du gouvernement turc

La campagne sanglante du président turc Recep Tayyip Erdogan augmente le risque de voir éclater une nouvelle guerre aux portes de l’Europe. La crise ukrainienne a montré à la communauté internationale la nécessité d’intervenir avant l’embrasement d’un conflit et de tout faire pour empêcher une escalade de la violence. Le conseiller national (GE) Carlo Sommaruga, ainsi que le président du PS Migrant-e-s et député bâlois Mustafa Atici, se sont entretenus avec le conseiller fédéral Didier Burkhalter aujourd’hui même. Ils lui ont demandé de prendre des mesures contre les va-t-en-guerre d’Ankara et de faire tout son possible pour soutenir les forces œuvrant pour paix en Turquie. Continuer

La réforme de la prévoyance 2020 n’aboutira qu’avec un renforcement de l’AVS

Le Groupe socialiste a défini certains besoins d’amélioration dans le projet de révision de la prévoyance vieillesse, en particulier sur la question de l’âge de la retraite des femmes et sur le taux de conversion du deuxième pilier. Cependant, la direction donnée par la Commission du Conseil des Etats (CSSS-E) est intéressante. Pour Liliane Maury Pasquier, conseillère aux Etats (GE),  » si le projet de la Commission égratigne les limites acceptables pour les socialistes, la décision de renforcer l’AVS est une avancée historique ». L’élévation des rentes AVS de 70 francs, la première depuis 20 ans, est absolument essentielle pour que la réforme puisse aboutir. Continuer

Protéger les places de travail suite à la crise du franc

La surévaluation du franc continue de menacer des centaines de PME et des milliers d’emplois. Elle peut conduire à une désindustrialisation avec, à long terme, de graves conséquences économiques pour la Suisse. Dans le même temps, la direction de la Banque nationale suisse (BNS) se cache derrière  » l’indépendance de la BNS », poussant ainsi le ministre de l’économie à l’inaction. Pour Roger Nordmann, vice-président du Groupe socialiste,  » si nous continuons à attendre jusqu’à ce que les gens aient perdu leur emploi, il sera alors trop tard pour agir ». C’est pourquoi le PS inscrira la crise du franc à l’ordre du jour de la session d’automne, au travers d’une interpellation urgente. Continuer

Le PS soutient l’initiative populaire « Davantage de logements abordables »

Le Comité directeur du PS Suisse a décidé de soutenir l’initiative populaire  » Davantage de logements abordables », lancée aujourd’hui par l’Association suisses des locataires (ASLOCA). Pour Marina Carobbio, conseillère nationale (TI) et vice-présidente du PS Suisse,  » nous voulons des loyers abordables pour tous et empêcher que la spéculation ne profite qu’à quelques privilégiés. Les appartements d’utilité publique ou en mains publiques sont 20 à 25% moins onéreux. C’est pourquoi la Confédération et les cantons doivent encourager la construction de logements à but non lucratif ». Continuer

Cent ans après Zimmerwald, une internationale pour la paix est plus que jamais nécessaire

Il y a exactement 100 ans, une page importante de l’histoire mondiale s’est écrite à Zimmerwald, près de Berne. En pleine guerre mondiale, des socialistes pacifistes venu-e-s des quatre coins du continent firent paraître le Manifeste de Zimmerwald, appelant à la fin des hostilités et à la solidarité de la classe ouvrière par-delà les frontières nationales. L’idée affirmant que le nationalisme conduit à la guerre et que la paix et la sécurité ne sont possibles qu’à travers une coopération internationale est, aujourd’hui encore, plus que jamais, pertinente. La PS soutient la déclaration en faveur d’une politique de paix formulée dans un nouveau manifeste à l’occasion de la commémoration des 100 ans de la conférence, qui a lieu aujourd’hui et demain à Berne. Continuer

Mariage pour tous : la voie est libre

Le PS a pris connaissance avec une immense satisfaction de la décision de la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats (CAJ-E), qui a dégagé une majorité sur la question du  » mariage pour tous ». Ainsi, la voie est désormais libre pour un droit du mariage moderne et progressiste, permettant à tous les couples, quelle que soit leur orientation sexuelle, de se marier. Pour Géraldine Savary, conseillère aux Etats (VD),  » l’institution du mariage entre ainsi dans le 21e siècle ; c’est un signal important. A l’avenir les couples de même sexe pourront se marier et fonder une famille ». Continuer

Les primes explosent un an après le vote sur la caisse publique

Un an après la votation sur la caisse publique, les primes d’assurance-maladie explosent. L’an prochain, celles-ci augmenteront en moyenne de 4 à 6%, et les jeunes seront encore plus lourdement touchés. Le modèle se répète inlassablement, après chaque votation populaire sur un objet touchant directement les caisses. Pour Jean-François Steiert, conseiller national (FR),  » à l’approche d’une votation, les caisses évitent les augmentations trop importantes. Dès que le peuple a rendu son verdict, les primes explosent à nouveau ». Le PS exige que les coûts engendrés par les primes d’assurance-maladie ne dépassent pas 10% du budget des ménages. Plusieurs initiatives ont par ailleurs été lancées dans les cantons. Continuer

Un avenir professionnel après 50 ans est possible

La situation des travailleur-euse-s âgé-e-s est alarmante. Ainsi, le taux de chômage des personnes entre 55 et 65 ans a doublé au cours de la dernière décennie. La difficulté à retrouver une place de travail est d’autant plus importante une fois la cinquantaine atteinte. Géraldine Savary, vice-présidente du PS Suisse, précise que  » pour les personnes de plus de 50 ans, la perte d’un emploi représente une risque existentiel ». En ce sens, le PS propose une série de mesures pour protéger efficacement les travailleur-euse-s âgé-e-s : protection légale contre la discrimination et le licenciement ; création d’un fonds pour la formation continue ; mise en place d’une rente-pont AVS ; ainsi que le financement de ces mesures par une cotisation de solidarité de la part des entreprises employant une part trop faible de travailleur-euse-s âgé-e-s. Continuer

Ouvrir la forteresse européenne

C’est avec une minute de silence que le Groupe socialiste a rendu hommage aux victimes des différentes catastrophes humanitaires liées à l’immigration de ces derniers jours. Après la mort par asphyxie de douzaines de refugié-e-s sur une autoroute autrichienne, il est d’autant plus clair que la situation ne peut plus perdurer. Pour Roger Nordmann, vice-président du Groupe socialiste, il est que clair que  » nous avons laissé trop longtemps les réfugiés dans un désespoir les poussant à mettre en jeu leur vie. Penser qu’il suffit de rendre le pays ‹ moins attractif › est une grave erreur et un leurre ». Le PS exige que la politique migratoire suisse soit révisée : un lieu d’accueil légal et une voie sécurisée est nécessaire pour les réfugié-e-s et l’isolement et l’intimidation doivent céder la place à une culture d’accueil. La Suisse est un pays fortuné, dans lequel le domaine de l’asile fonctionne bien. Le PS demande au Conseil fédéral de rehausser clairement le contingent de réfugié-e-s syrien-ne-s et d’être actif pour la mise en place d’une politique européenne coordonnée et humaine sur la question de l’asile. Continuer

A deux doigts d’une récession causée par l’UDC

La Suisse est, une fois de plus, passée tout près de la récession. Au second trimestre, l’économie suisse reste légèrement positive, ne remplissant ainsi pas les critères techniques pour parler de récession. Pour Ada Marra, conseillère nationale (VD),  » pour les entreprises de taille moyenne, dont les carnets de commande sont vides, ou pour les employés, dont les places de travail sont menacées, cette annonce n’est en rien réconfortante. Ils subissent les conséquences directes de la crise du franc fort, intervenue suite à la décision de la Banque nationale de supprimer le taux-plancher, sous pression de l’UDC ». Le PS entend placer la crise du franc au programme de la session d’automne, grâce à différentes propositions. Continuer