Allgemein

Perte de crédit

Bien que le NON à la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III n’ait pas grevé les finances fédérales, le conseiller fédéral Maurer poursuit allègrement ses plans d’austérité. Un tel démantèlement de l’Etat manque de sérieux et met encore plus à mal la crédibilité, déjà fortement entamée, d’Ueli Maurer. On en arrive au point, où l’on se demande si le ministre des finances fonde sa politique sur des chiffres solides et des faits ou s’il se contente d’appliquer aveuglément ses croyances idéologiques. Continuer

L’armée ne tient pas compte des menaces et défis actuels

Le message de l’armée présenté aujourd’hui est en contradiction avec le rapport sur la politique de sécurité du Conseil fédéral. Comme à son habitude, l’armée se concentre unilatéralement sur des scénarios de guerres traditionnelles. Le PS appelle le conseiller fédéral Guy Parmelin à sortir le DDPS de ces schémas empreints de l’idéologie de la guerre froide et à fixer des priorités répondant aux défis actuels. Continuer

STOP à l’exportation du matériel de guerre dans des régions instables

La Suisse continue à exporter du matériel de guerre vers des Etats impliqués dans des conflits, tels que l’Arabie saoudite, le Pakistan ou l’Inde et où les droits humains sont régulièrement bafoués. Le PS exige un arrêt immédiat de ces exportations. Il demande une stricte application de l’ordonnance sur le matériel de guerre interdisant les exportations  » vers des pays impliqués dans des conflits armés, tant intérieurs qu’internationaux ». Continuer

Sans compromis, la prévoyance vieillesse 2020 sera une réplique de la RIE III

Lors de la séance d’aujourd’hui, le Groupe socialiste a analysé les raisons qui ont conduit la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III à l’échec. Le projet était injuste, déséquilibré et unilatéralement dicté par la droite. Le PS appelle particulièrement le PLR et l’UDC à ne pas reproduire la même erreur avec la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Seule une réforme équilibrée, dans laquelle une compensation de 70 francs par mois de l’AVS sera prévue pour les nouveaux rentiers, aurait une chance de passer l’épreuve des urnes. Continuer

Réforme de l’AI : enfin une réforme positive

Le Conseil fédéral s’est penché aujourd’hui sur le développement de l’assurance-invalidité. Le Parti socialiste salue l’approche du gouvernement, qui vise notamment à mieux accompagner et intégrer les enfants et les jeunes souffrant de trouble psychique dans leur formation, puis dans le monde du travail. Quelques craintes subsistent néanmoins quant au sort qui sera réservé à cette réforme lors de la phase parlementaire. Continuer

NON à la RIE III : carton rouge pour l’arrogance de la droite

Le peuple a clairement montré son rejet de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III et a adressé un carton rouge à la politique fiscale et financière de la droite.  » Plus on est grand et riche, plus on a le droit à des privilèges » est une maxime qui n’est désormais plus tolérée. Le chemin est ouvert pour concevoir enfin une nouvelle réforme plus juste et équilibrée.
Continuer

Un réjouissant signal d’ouverture et de bienvenue

Les votantes et les votants ont décidé d’envoyer aujourd’hui un réjouissant signal de bienvenue aux concitoyen-ne-s qui sont les mieux intégrés, mais qui n’ont pas encore de passeport suisse : ils font partie intégrante de la Suisse et de notre société. Malgré une campagne délétère menée par les opposant-e-s au projet initié par Ada Marra, les votant-e-s ne se sont pas laissés tromper, renouant ainsi avec la tradition d’une Suisse ouverte et tolérante. Continuer

La 3e génération est toujours sur la bonne voie

Selon le dernier sondage Gfs publié aujourd’hui, le OUI à la naturalisation facilitée de la 3e génération remporte largement l’adhésion de la population. Alors qu’une campagne de peur a été lancée, 2/3 des Suisse-sse-s sont favorables à une naturalisation facilitée pour les 25’000 jeunes qui pourraient en profiter. Continuer

La classe moyenne ne veut pas payer la facture

Les chiffres du sondage publié aujourd’hui par le Gfs sont encourageants. La classe moyenne semble se réveiller et intègre aujourd’hui le fait que les cadeaux fiscaux destinés aux grandes entreprises et aux actionnaires se feront sur son dos. Les nombreux comités constitués contre la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III et les personnalités du camp bourgeois qui ont pris leurs distances avec cette réforme ont démontré le déséquilibre qui caractérise cet objet.
Continuer