Allgemein

La concurrence et les privatisations tirent les coûts de la santé vers le haut

Les délégué-e-s du PS Suisse ont adopté aujourd’hui un papier de position sur la politique de la santé. Ils exigent plus de contrôle démocratique et moins de recherche de profits, afin de freiner l’augmentation des coûts de la santé. Par ailleurs, les délégué-e-s ont confié le mandat à la direction du Parti de préparer une initiative visant à limiter les primes à 10 % des revenus d’un ménage, comme moyen de contrer l’augmentation, de plus en plus insupportable, des coûts de la santé. Continuer

Fin des salaires et primes exorbitants dans les entreprises proches de la Confédération

Le Conseil fédéral a aujourd’hui renouvelé sa réglementation concernant les rémunérations des cadres dans les entreprises proches de la Confédération. Les dispositions sont beaucoup trop laxistes, et les exemples à suivre souhaités et requis ne peuvent pas se déployer sous ces conditions. Des primes beaucoup trop hautes sont encore permises. Et il manque surtout un plafonnement afin d’éviter des salaires excessifs. Continuer

Aucune sanction pour les civilistes

Une motion déposée par certains membres de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) issus de la majorité bourgeoise de droite veut compliquer le passage du service militaire au service civil. Cette dernière propose de ne déduire plus que la moitié des jours accomplis au total à effectuer. Ceci n’est ni plus ni moins qu’une sanction totalement inappropriée. Les jeunes citoyen-ne-s qui privilégient un service utile et qui profite à la société devraient être encouragés, et non pas dissuadés. Continuer

Un digne ministre des affaires étrangères annonce son retrait

Le PS regrette le retrait de Didier Burkhalter, qui a permis à la Suisse de rayonner avec dignité sur le plan international, comme le souligne le président du PS, Christian Levrat :  » Didier Burkhalter s’est opposé aux coupes orchestrées dans la coopération au développement et a participé, dans le cadre de son mandat à la Présidence de l’OSCE, à la conciliation des relations avec la Russie. Il s’est par ailleurs efforcé, en politique européenne, de poursuivre le développement des relations avec l’UE ». Continuer

Chances et risques de la numérisation dans le domaine de la santé

Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a déposé aujourd’hui un paquet d’interventions sur la question de la numérisation dans le domaine de la santé. Il demande au Conseil fédéral d’élaborer une stratégie qui intègre le bien-être des patient-e-s, les besoins des assuré-e-s et de l’administration. Une attention particulière doit être portée sur la sécurité, dont les éventuelles failles technologiques pourraient avoir des conséquences fatales en matière de santé ou livrer les données des patient-e-s, hautement sensibles, en de mauvaises mains. Continuer

Faciliter l’intégration et permettre une vie normale

Le Conseil national souhaite modifier le statut «  d’admission provisoire » pour les requérant-e-s d’asile. Cette réforme est nécessaire depuis fort longtemps et permet de lever un obstacle majeur à l’intégration. Le PS plaide pour un nouveau statut de  » personne protégée », se focalisant aussi vite que possible sur une intégration réussie et permettant aux personnes concernées de vivre, comme tout un chacun, dans la  » normalité ». Continuer

Climat : aujourd’hui plus que jamais

Le Conseil des États a adopté aujourd’hui la ratification de l’Accord de Paris sur le climat. Cette décision doit être saluée ! La protection du climat ne peut être abandonnée, si l’on entend laisser en héritage aux générations futures un environnement viable. La Suisse assume donc ses responsabilités en matière de protection climatique, et ce malgré la politique totalement aberrante menée par le président Trump (et partagée par l’UDC). Continuer

Le Groupe socialiste exige une décision démocratique pour l’achat d’avions de combat

Dans le cadre du programme d’armement, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales déposera un amendement, afin de garantir que la population aura la possibilité de s’exprimer sur l’achat de nouveaux avions de combat. La décision de principe sur la commande et le financement d’avions de combat doit pouvoir être soumise à un référendum. Le PS estime par ailleurs qu’un tel achat ne doit pas impliquer une augmentation des dépenses militaires globales. Continuer

Nouvelle mouture de la RIE III encore insuffisante

Les recommandations présentées par le conseiller fédéral en charge des finances Ueli Maurer pour une nouvelle mouture de la Réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III) ne sont pas encore convaincantes. Trop de questions restent ouvertes, la hausse de l’imposition des dividendes ne va pas assez loin, les mesures de compensations sociales ne sont pas suffisantes et la correction des erreurs de la RIE II fait tout simplement défaut. Avec cette  » RIE III bis », il sera impossible de convaincre la population de la nécessité de mettre en place des allègements fiscaux chiffrés à plusieurs milliards pour les entreprises. Continuer

Seule l’initiative sur la transparence fera disparaître les zones d’ombre

Aujourd’hui, la majorité de droite bourgeoise du Conseil national a encore une fois écarté deux interventions visant à plus de transparence dans le financement politique. La population ne doit, selon eux, pas savoir qui finance les campagnes, les partis ainsi que les politicien-ne-s, ni les sommes qui se retrouvent en jeu. L’initiative sur la transparence veut précisément remédier à cette carence : la récolte de signatures se poursuit encore jusqu’à cet automne. Continuer