Allgemein

La nécessité de réviser les PC ne doit pas être pas un alibi pour des mesures d’austérité

Le PS entend contrer le fait que la révision des prestations complémentaires ne soit utilisée comme programme de démantèlements sociaux. L’augmentation attendue depuis longtemps du montant maximal des aides de loyer ne doit pas servir de prétexte pour sacrifier l’aide aux primes des caisses maladies ou pour d’autres mesures d’austérité. Le PS va s’engager pour une révision sociale des prestations complémentaires dans le cadre de la procédure parlementaire. Continuer

La nécessité de réviser les PC ne doit pas être un alibi pour des mesures d’austérité

Le PS entend contrer le fait que la révision des prestations complémentaires ne soit utilisée comme programme de démantèlements sociaux. L’augmentation attendue depuis longtemps des montants maximaux pris en compte au titre du loyer ne doit pas servir de prétexte pour couper dans les subsides aux primes de l’assurance-maladie ou pour d’autres mesures d’austérité. Le PS va s’engager pour une révision sociale des prestations complémentaires dans le cadre de la procédure parlementaire. Continuer

La réforme équilibrée de la prévoyance vieillesse trouve une majorité au Parlement

Aujourd’hui, le Parlement a montré un sens aigu des responsabilités et a accepté la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. L’augmentation de 840 francs de l’AVS permet de maintenir le niveau actuel des rentes. Cette réforme aura ainsi de grandes chances d’être acceptée par le peuple, ce qui n’aurait pas été le cas avec un projet de pur démantèlement. Continuer

Politique d’austérité : le personnel de la Confédération paie les pots cassés

L’annonce de la suppression de 57 places de travail dans le domaine informatique au sein de la Confédération est la conséquence de la politique d’austérité voulue par les partis de droite au Parlement et au Département des finances.  » Ceux qui participent au démantèlement de l’Etat prennent le risque mettre à mal des prestations essentielles », s’indigne Ursula Schneider Schüttel, conseillère nationale (FR). Continuer

Prévoyance vieillesse 2020 : seule la variante des Etats peut dégager une majorité

Dans le cadre du projet de prévoyance vieillesse 2020, la majorité du Conseil national tente d’aboutir à une politique provocatrice de démantèlement social. Elle joue ainsi avec le feu, sachant qu’une large majorité de la population s’oppose clairement à un démantèlement des rentes. Alors que le sujet est sur la table depuis près de 20 ans, la Berne fédérale continue à refuser une réforme sociale afin de stabiliser les rentes des retraité-e-s. C’est pourquoi le Comité du PS60+ appelle les Chambres fédérales à se rallier à la proposition du Conseil des Etats, solution équilibrée et judicieuse. Continuer

Mesures insuffisantes contre l’augmentation de valeur des sols et des logements

Les modifications de la  » Lex Koller », telles que mises en consultation aujourd’hui par le Conseil fédéral, ne vont pas suffisamment loin pour enrayer la spirale à la hausse des prix de l’immobilier et des logements, l’éviction des caisses de pension du marché immobilier ou encore la pression sur le franc. Il aurait été préférable d’étendre la  » Lex Koller » à l’acquisition par des personnes à l’étranger de terrains industriels ou de parts dans des fonds immobiliers. Continuer

La solution du Conseil des Etats est déjà un compromis

Le PS rejette fermement les tentatives récentes du PLR, de l’UDC et du pvl de transformer la réforme des retraites en un véritable projet de droite. La solution du Conseil des Etats est un compromis. L’abaissement du taux de conversion et l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes ne seront possibles qu’au travers d’un renforcement des rentes de l’AVS de 840 francs par année. Le PS ne fera pas d’autres concessions – et ce avec le soutien de la population, si nécessaire. Continuer

Le Groupe socialiste dit OUI à la pluralité des médias et NON à « No Billag »

La pensée du rendement maximum, la réduction du nombre de journalistes et la suppression de titres de presse mettent en danger le pluralisme médiatique en Suisse. C’est pourquoi le Groupe socialiste aux Chambres fédérales plaide pour le passage d’une aide indirecte de la presse à des subventions directes, garantissant l’autonomie et l’indépendance de tous les médias. L’initiative  » No Billag », qui vise à briser la SSR, est rejetée par le Groupe PS. Continuer

La pluralité de la presse en danger

La fin de  » L’Hebdo », magazine de référence en Suisse romande, était le dernier coup de semonce à l’encontre du pluralisme et de la diversité de la presse suisse. Depuis plusieurs années, une préoccupante tendance à la concentration des titres de presse et à la réduction des places de travail est observée. C’est pourquoi le Groupe socialiste appelle le Conseil fédéral à répondre urgemment aux questions qu’il lui a adressées, en particulier en ce qui concerne le financement pérenne d’un journalisme de qualité pour les générations futures. Continuer